Où comment le marketing se perd dans les réseaux sociaux ?

les réseaux sociaux - Instagram

Hello les filles !

Il y a quelques semaines, j’écrivais un article sur les différences entre la vie « la vraie », et la vie 2.0, celle mise en avant sur les différents réseaux sociaux.
J’insistais sur le fait que ces 2 vies étaient diamétralement opposées, et que surtout, vous, nos lectrices, ne deviez surtout pas faire l’amalgame. Un compte Instagram doux, joli et poétique, ne veux pas dire pour autant que la vie de son propriétaire l’est tout autant.

Aujourd’hui j’aimerai aborder un autre point qui me semble essentiel, et rebondir ainsi sur l’excellent article d’Amélie. Dans son article, Amélie, explique l’impact des réseaux sociaux sur sa vie quotidienne. Un impact néfaste dans l’ensemble.
Et je remarque que les réseaux sociaux et toute cette vie 2.0 a le même impact sur moi.

Quand des gens, des lecteurs, des followers, m’agressent ou m’insultent je le prends aussi mal que si c’était une de mes « vraies » amies. Alors que pour la plupart du temps, ces personnes je ne les connais pas, je ne les ai jamais vues. Et pourtant, leurs mots me blessent (vive la #TeamBisounours).
J’essaye de prendre du recul mais ce n’est pas toujours évident.

Mais ce n’est pas là que je voulais en venir.

Sans vouloir réécrire l’article d’Amélie, que je partage totalement, je souhaiterai lever d’autres points. Et notamment un qui m’a vraiment énervée et qui rejoint ce que je disais plus haut sur les compte Instagram et la vie jolie

rihanna-angry-gif

Vous le savez, en plus de ce blog, j’ai également un blog de running depuis bientôt 1 an. Ce blog est un blog qui ne parle que de running et de sport, au féminin.
Un blog qualitatif, hyper-spécialisé, pour lequel je me documente avant d’écrire sur un sujet un peu précis.

En gros, ce n’est donc pas un blog mode sur lequel on ne verrait que des looks de moi en legging de running. Ce n’est pas non plus un blog de DIY sur lequel je vous apprendrai à customiser vos baskets.
Non, c’st juste un blog de running sur lequel je parle de tests de baskets et de course à pieds.

J’ai évidemment une communauté autour de ce blog. Communauté de mamans-runneuses. Des filles qui sont hyper motivées et qui se donnent à fond dans le pratique du sport.
MAIS, je n’ai pas 50 000 followers, comme ont ces blogueuses lifestyle ou mode qui ne postent JAMAIS de photos ou d’article d’elles en train de suer (bah non ça ferait tache)…
Et non, sur ces comptes, rien que de jolies photos de looks urbains (pas sportif), de DIY (aucun rapport avec le sport). DEs comptes très beaux, très inspirants, mais à 1000 lieues de notre affaire : LE SPORT.

Mais les collaboration avec les gros équipementier de running, se font avec ces blogueuses là, pas avec moi.
Elles, les belles et jolies bloggeuses qui ne suent pas, mais qui portent à merveille le legging de running.

giphy

Alors oui vous allez me dire que ça ne sert à rien de m’énerver, qu’il faut que j’aille vite vite relire l’article d’Amélie, et prendre de la distance avec tout ça. Mais je n’y arrive pas.

Alors non ce n’est pas de la jalousie (bon peut-être un peu), mais surtout de l’incompréhension.

tumblr_m3qng61azx1ro0csj

Pourquoi les grosses marques de sport font-elles des collaborations aussi peu qualitatives ?
Au delà de la visibilité que ces partenariats peuvent apporter (et la visibilité est importante puisque ces blogueuses ont d’ENORMES communautés) où passe l’aspect qualitatif du partenariat ? Où est passé la cible ? Le sport ?
C’est peut-être une stratégie marketing, mais désolée, je la trouve illogique… Promouvoir une marque de sport en s’appuyant sur un réseau qui n’est pas sportif je ne vois pas l’intérêt…
Après ce n’est que mon avis… Je ne travaille pas chez Nike ou Adidas.

Bon heureusement dans le lot il y a quand même de chouettes blogueuses running, et ça, ça me rassure un peu. Le marketing n’est pas encore complètement pourri par les réseaux sociaux.

Alors là je prends l’exemple du running qui m’interpelle plus particulièrement. Mais ce phénomène est transposable à l’infini sur différents domaines (food, déco,…). Je suis persuadée qui vous y avez déjà été confrontées.

Tout ça pour dire qu’une fois ma colère et mon énervement passés, j’ai relativisé…. Plusieurs options s’offrent à moi

  • lâcher prise et prendre du recul (beaucoup de recul)
  • travailler encore plus fort pour être reconnue à ma juste valeur (au risque d’être à nouveau déçue car je ne serai jamais une blogueuse mode-DIY avec 50 000 followers)

En tous cas merci merci merci a toutes celles qui me suivent ici et là-bas.
Le reste on s’en fout, vous êtes extra !

Suivre:

28 Commentaires

  1. Marielle
    4 février 2016 / 07:34

    Prend du recul, tout ce que tu fais ici et sur l’autre blog est génial

  2. 4 février 2016 / 07:44

    Dans tous les domaines, les marques privilégient la quantité à la qualité. Les nanas qui ont beaucoup de followers parce qu’elles organisent des beaux concours ou pire, les achètent, auront toujours plus de succès auprès des marques, même si leurs contenues sont tout pourris. C’est ainsi ! Mais les marques se trompent en agissant ainsi, c’est certain !

  3. 4 février 2016 / 08:12

    C’est justement car tu montre la vraie vie comme la majorité d’entre nous que tu n’as pas 50 000 followers. Tu prend pas une heure pour faire une photo insta etc.
    perso prend du recul si tu le souhaites mais reste comme tu es.

    • 4 février 2016 / 08:59

      oui mais finalement est-ce que de rester honnête et « vraie » est la bonne solution….

  4. 4 février 2016 / 09:45

    Les marques pensent avoir plus de visibilité en s’adressant aux « grosses blogueuses » mais je pense qu’elles font un mauvais calcul. Je pense, comme toi, qu’elles devraient s’adresser à des blogueurs spécialisés dans le même domaine que celui de la marque. Je crois que les retombées seraient plus intéressantes pour elles. Je ne crois pas qu’une lectrice de blog mode aura envie de s’acheter les dernières chaussures de running mises en avant dans un look mode… Enfin, peut être, mais à quoi bon vouloir détourner un produit de son usage premier pour « toucher » soit disant + de monde… J’ai pas l’impression d’être claire. Mais en tous cas je te suis à 100% dans tes propos.
    Bisous la belle.

    PS : j’ai rêvé de toi cette nuit !

    • 4 février 2016 / 10:33

      si si c’est très clair. C’est exactement ce que je pense…
      tu as rêvé de moi ??? Raconte !

      • 18 février 2016 / 10:36

        J’me souviens pas très clairement mais tu étais dans mon rêve sans forcément avoir un rôle clé ^^

  5. 4 février 2016 / 10:03

    Ecoute, je me retrouve complètement dans ton article quand l’année passée Nestlé a fait de la communication sur ses corn flakes sans gluten et qu’aucune (ou peut-être une) bloggeuse sans gluten ne faisait partie de l’opération… Je trouve cela dommage car je ne suis pas certaine que la cible était la bonne.
    Je me suis sentie un peu jalouse mais pas tant que ça. Mais je me suis sentie surtout mise à part et incomprise dans ma démarche.
    Après ce qui compte ce sont les échanges avec les lecteurs qui te rassurent et qui te disent que tu fais du bon travail!

    • 4 février 2016 / 10:34

      et oui je faisais partie de ces blogueuses et j’ai été assez étonnée de ce choix (pas blogueuse food ni sans gluten)…

  6. 4 février 2016 / 10:38

    Super cet article !
    Je découvre ton blog avec beaucoup de plaisir

  7. Ikalafanja
    4 février 2016 / 19:13

    Je ne peux te dire que parfois quand t’es pas très belle, avec une allure de mannequin, et que t’as dépassé les 25ans les marques ne te regardent pas et les followers passent à côté. Mais moi j’adore mon blog, j’adore ce que je fais et comme tu le dis, le reste on s’en fout. Continues à être toi! Je t’adore comme tu es.
    Bon courage

  8. 5 février 2016 / 14:49

    Je suis davantage le blog Mum’N Run que celui là, pardon mais je ne peux pas passer ma journée sur tous les blogs ;-)
    J’apprécie vraiment tout le travail que tu fais sur ce dernier où on se rend bien compte que tes articles sont documentés, que tu as pris le temps de te renseigner et que lorsque tu donnes un avis, un conseil, il est bien avisé.
    Pourquoi tu ne fais pas de gros partenariat ? Bah, tu connais la réponse… Le marketing se moque bien de la qualité de ton blog, ce qu’il cherche, c’est de l’audience… T’offrir une paire de chaussures de running à tester pour que tu en parles à 5000 personnes ou payer une blogueuse mode pour qu’elle les porte sur une photo et qu’elle soit vue par 50 000 personnes, à ton avis, quel est le choix le plus stratégique pour l’annonceur ? Woualààààà…
    Alors continues à faire ce que tu fais si bien, gardes tes valeurs et saches que les personnes qui te lisent le font pour la qualité de ton blog, pas juste parce que tu portes des jolies chaussures ;-)

    • 5 février 2016 / 16:11

      merci !!!! C’est ce que j’avais besoin d’entendre aujourd’hui !

  9. Nane
    6 février 2016 / 14:55

    Je suis complètement d’accord avec toi. Cette société part de plus en plus en sucette et cest naze. C’est aussi à cause de ca que je ne me lance pas dans la blogosphère même si j’en meure d’envie, je suis trop entière et bisounours pour y survivre.
    Continue, j’aime ce que tu fais et j’aime lire tes articles sans prise de tête.
    Bisous

    • 6 février 2016 / 19:05

      Merci ma belle. Moi j’aime bien les bisounours !

  10. Marion
    6 février 2016 / 20:35

    Ça me fait penser à une opé disneyland… Ils avaient invité quasiment que des blogueuses mode xD

  11. 6 février 2016 / 23:31

    je ressens aussi la même chose,mais au moins on peux se regarder dans un miroir ! rester soit même est le principal, reste comme tu es . Ton blog est génial .

  12. 15 février 2016 / 18:30

    On ne se connait pas, je découvre ton blog par hasard via cet article et je ne cours pas. Mais comme je te comprends. Mon blog à moi est dédié aux voyages en famille. Et qu’est-ce que ça m’énerve d’apprendre que des blogueurs de 25 ans sans enfant sont invités à tester et chroniquer des lieux 100% enfant (comme un bistrot poussette, un parc d’attraction, etc) car ils ciblent un public généraliste !!!! Et ensuite je lis leur chronique et moi qui suis maman, je fulmine de me rendre sur place après eux car ils m’ont donné envie et de découvrir un lieu pas franchement adapté.
    Alors comme toi il y a un petit peu de jalousie (oui j’aurai aimé y aller en étant invité) mais aussi de la stupéfaction sur ce choix de communication.

    • 15 février 2016 / 18:59

      donc ce phénomène touche toutes les thématiques…. Ce que c’est pénible !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *