Follow:
Humeurs

Portrait de maman #2

Bonjour Nanette !!!
Pour mes lectrices qui ne te connaitraient pas, tu veux bien te présenter ?

Alors, pour faire bref, Nanette, 28 ans, maman d’un garçon de 10 ans que j’ai eu très tôt, jeune mariée (depuis 4 mois !) et enceinte de 6 mois d’une petite fille.

Bon alors aujourd’hui on va parler d’accouchement. Ton premier accouchement alors ? Raconte-moi, j’ai cru comprendre que c’était douloureux …

J’ai choisi, à 18 ans, d’accoucher sans péridurale. Pas du tout par conviction, mais tout bêtement par peur de cette piqûre dans le dos. L’année précédente, on m’a fait une ponction lombaire et je l’ai super mal vécu (douleurs, migraines pendant 15 jours…), depuis, j’ai vraiment du mal avec les piqûres dans le dos.
Donc effectivement, j’ai eu mal, très mal. En arrivant à la maternité, j’avais simplement une douleur de règles. Mais les 3 dernières heures (j’ai accouché en 10h15) et ces fameuses 15 dernières minutes ont été très difficiles. Je ne parlerai pas de souffrance, mais de douleur. Je n’avais pas l’impression d’avoir des contractions, mais vraiment d’avoir mal en continu.
Je ne regrette rien… Quelques instants après, ça allait bien mieux et je n’ai pas sourcillé quand il a fallu me recoudre (avec anestésie locale). Depuis, j’ai un tout autre rapport à la douleur.

Que dirais-tu du rôle qu’a joué la sage-femme à ce moment là ?

Je lui dis chapeau ! Le lendemain, elle est venu me montrer des marques sur son bras, auquel je m’étais agrippée !
Elle a essayé tant bien que mal de m’aider à traverser une grosse phase de panique. J’étais tellement centrée sur ma douleur que je n’arrivais pas à me calmer et à respirer correctement.
Parfois, j’avais si mal que j’en oubliais pourquoi j’étais là.
Elle a été douce et dure au moment où il a fallu, en me sortant un argument de poids : mon bébé. Durant cette phase, je me suis accrochée à elle dans tous les sens du terme, j’en avais besoin. Cette maternité précoce me rendait plus mure, mais j’étais tout de même très jeune et j’avais besoin de ça.

Ta préparation à l’accouchement (t’avais choisi laquelle d’ailleurs) t’a-t-elle aidé à surmonter la douleur ?

J’avais choisi une préparation toute classique, en groupe, dans la clinique où j’allais accoucher. Je ne l’ai pas hyper bien vecue, j’étais seule et toutes les femmes étaient plus âgées et “installées” dans la vie, nous étions trop nombreuses à mon goût, 15 femmes. C’était sans doute dans ma tête, mais j’avais la sensation d’être la petite jeune du groupe.
Je ne peux pas dire que la préparation m’ai aidée. Nous avons très peu parlé de respiration, de gestion de la douleur et des contractions. Tout tournait autour de la grossesse, être prête pour le jour J… Malgré mes questions, il n’a jamais été question d’accouchement sans péridurale, comment respirer etc… Du coup, j’étais mal préparée.
Le jour J, je ne savais pas vraiment comment faire et comment respirer pour accompagner la contraction puis la poussée.

Du coup, à nouveau enceinte, tu envisages comment ce 2ème accouchement ? T’y es-tu préparée différemment ?

Ah oui, tout est différent. Je suis plus agée, donc j’ai pu cette fois, faire des choix et être mieux informée sur ce qui existe. J’ai choisi une sage-femme sophrologue et je ne le regrette pas. Chaque séance de “cours” est complétée d’une séance de sophrologie. Ca m’aide à me relaxer, à apprendre à respirer (par l’abdomen et non en gonflant la poitrine), à lâcher prise (ça peut créer quelques larmes…) et à sortir le négatif pendant quelques minutes.
L’écoute n’est pas du tout la même puisque nous sommes 5 par cours et qu’elle adapte son discours et son “enseignement” au désir de chacune en prenant en compte son passé (et éventuellement ses précédents accouchements). Elle cible énormément ce qu’elle m’enseigne sur cette fameuse panique ressentie lors de la dernière partie de mon accouchement, comment y faire face, quelle aide peut m’apporter mon mari…

Cet accouchement, je l’envisage également sans péridurale. Je ne peux pas m’y résoudre, même si j’irai quand même au rendez-vous avec l’anesthésiste. Je n’ai pas de “projet de naissance”. Je ne veux pas idéaliser et “prévoir” ce moment qui ne dépend pas de moi, ainsi, je ne serai pas déçue !
Je réponds à tes questions et je réalise que si tout va bien, ma fille sera là dans environ deux mois et demi… Ca arrivera vite !

Merci à toi Nanette de t’être prêtée au jeu. Vous pouvez retrouvez Nanette et ses Humeurs sur son BLOG.
Et on te souhaite toutes une excellente fin de grossesse, et une adorable poupée à la sortie !!!

Share on
Previous Post Next Post

Vous aimerez surement

9 Comments

  • Reply Elodie ^^

    C’est fou, je me reconnais totalement dans le témoignage ^^’
    J’ai accouché de ma premiere alors que je venais de féter mes 19ans, sans compter un déni de grossesse qui fait que je n’ai eu que 3mois pour me préparer à l’idée de l’accouchement… Et les cours de préparation où tout est beau, tout est rose…

    J’ai vraiment été “surprise” par la douleur, avec une péri qui n’a pas marché (piquée 3 fois par un imbécile d’anesthésiste, qui me disait que je n’arrondissais pas assez le dos, donc tant pis pour moi… je suis tres ronde à la base, et j’avais des contractions de malade x_X)… je suis partie en panique aussi, mais parce que personne ne m’avait parlé de ces sensations désagréables… et encore, je n’ai accouché qu’en 5h (merci ma fille ^^’)

    Pour mon fils, 2ans et demi aprés, je m’étais préparée à tout, émotionnellement parlant… pas de péri, pas grave, je suis là pour morfler, mais aussi pour bien le vivre… j’ai juste eu droit à une rachi en urgence, avec un temps de travail d’une heure (certes, j’avais des petites contractions depuis 24h, mais seulement une heure en salle)… je n’ai pas eu peur des sensations désagréables ce qui ne m’a pas déconcentré jusqu’au bout ^^

    Maintenant, je me fais porte parole, parce que non, un accouchement n’est pas une séance club med, donc je m’oblige à dire ce qu’on m’avait caché aux nouvelles enceintes de mon entourage… ^^’

    24 janvier 2011 at 08:33
  • Reply juju

    ahhh j’aais fait la meme prépa à la naissance pour la première… le premier cours c’était “quand et comment le spermatozoide rencontre l’ovule et gnagnagna”… je me rappelle avoir regardé la sage femme avec des yeux ronds et lui avoir dit que peut etre pour ça c’était un peu tard…. ahem….

    en tous cas j’ai l’impression que tu etais tombée sur une sage femme super!!!

    24 janvier 2011 at 08:37
  • Reply virginie B

    j’ai eu la chance de déjeuner avec elle et j’ai beaucoup apprécié nanette !

    24 janvier 2011 at 09:10
    • Reply MamaFunky

      Rooooo t’as de la chance toi !!!

      24 janvier 2011 at 13:22
  • Reply LMO

    Nanette, je suis, à chaque fois que je te lis, épatée par ta maturité!
    Ta façon d’écrire et si fluide. Et ta manière d’envisager la vie très sage.
    Je suis toujours admirative!

    Merci MamaFunky pour ce joli portrait.

    24 janvier 2011 at 13:45
  • Reply mamanwhatelse

    je suis admirative… Bravo Nanette c’est formidable. Je serais incapable d’avoir autant de recul que toi face à la douleur…

    24 janvier 2011 at 16:02
    • Reply MamaFunky

      C’est clair.
      Elle laisse vraiment sans voix

      24 janvier 2011 at 16:40
  • Reply Nanette

    Oh dis donc, j’avais même pas vu ce billet !!! Je suis très très fière d’être sur ton blog ! et merci à tes lectrices pour les commentaires.

    Je te l’ai déjà dit, mais ton design est top ! ça te ressemble vraiment ! frais, punchy et pro !

    26 janvier 2011 at 17:45
  • Leave a Reply