Follow:
Grossesse, Humeurs

Devenir maman

Ce matin, comme chaque matin d’ailleurs je lis ma blogroll. Et parmi tous les articles celui de LMO m’a particulièrement interpelé.
Pas parce que y’a un truc à gagner ! Plutôt à cause de ce qu’elle raconte. Car moi aussi j’ai fait un test pas comme les autres.

J’étais étudiante, et vivait loin de mes parents. Un sentiment de liberté puissant et d’insouciance.

J’avais un copain depuis plusieurs mois déjà et j’étais folle de lui (en y repensant beuuuuuurk). Je m’imaginais bien devenir maman d’ailleurs, avec lui (re beeeeuuuuurrrrrrk).
Je crois que c’est à cette période que mon désir de devenir maman s’est révélé. Mais entre en rêver et le devenir il y a un monde. Et à tout juste 20 ans ce n’était pas possible.
Pas de diplôme, pas de travail. Je ne m’en sentais juste pas capable. Pas le moment pour accueillir un bébé « comme il faut ».

Et puis il y a eu ce retard qui ne m’a pas inquiétée au début (c’est l’insouciance dont je parlais plus haut).
J’en ai parlé à ma mère qui m’a dit de faire un test par plus de précaution.
Et ma copine (enfin c’est devenue ma copine que très tard quand même), la 2ème bande bleue est apparue !

Malheur ? Bonheur ? Je ne savais plus quoi penser. Mon copain lui l’a hyper mal pris et ne m’adressais presque plus la parole.
« Dépêche-toi de te débarrasser de ça ».

CA !
« Mais non pas » ça n’arrêtais-je pas de lui dire. « C’est un bébé. Je ne vais pas m’en débarrasser. Je vais le tuer ! »
Ces mots raisonnent en moi encore comme il y a 10 ans… Car j’ai tué mon bébé. C’est le sentiment que j’ai eu, même si c’était la meilleure chose à faire.

Et puis les symptômes sont arrivés très vite. Douleur à la poitrine, nausées… …

C’est là je crois que je me suis sentie devenir maman. Pour dire, à l’époque je fumais et j’ai considérablement réduis ma consommation jusqu’au jour fatidique de la séparation. Comme si ça aurait changé quelque chose…

Ensuite on s’est séparé avec mon copain. Il n’a pas compris ce qui s’était passé en moi. Que j’avais porté la vie, même quelques semaines.
Chaque année à cette date je pensais, « il aurait 1 an, 2 ans,… »

Et Titie est née. Et j’ai arrêté de compter.
Je suis devenue maman « visiblement » car j’avais un bébé dans le ventre, puis dans mes bras.
Mais dans ma tête je l’étais déjà. Depuis bien longtemps.

Aujourd’hui j’attends BB#2 … #3 en fait …

Share on
Previous Post Next Post

Vous aimerez surement

32 Comments

  • Reply Lucky Sophie

    ouaou c’est très émouvant, ça a dû être un moment difficile…

    10 février 2011 at 14:34
  • Reply lolitaaa

    Heu … que dire, profite de ton bb et futur

    10 février 2011 at 14:36
  • Reply Danslapeaudunefille

    Très joli texte mamafunky ;-)

    10 février 2011 at 14:40
  • Reply LMO

    Oh ma belle…
    Il est poignant ton récit, et j’ai les larmes aux yeux.
    Nous avons vécu la même situation, au même âge. Nous avons fait des choix différents.
    Il n’y a pas à regretter!! :-)
    Merci beaucoup pour ton témoignage!
    C’est tabou, l’ivg, je te trouve courageuse d’en parler, je suis certaines que beaucoup de femmes se reconnaîtront dans tes mots!

    10 février 2011 at 14:57
    • Reply MamaFunky

      ah noooon faut pas pleurer hein !!
      c’est vrai que malheureusement c’est encore tabou… ca ne le devrait pas…

      10 février 2011 at 15:06
  • Reply Nanette

    Merci pour ce récit. C’est un vrai de don de soi de se livrer comme tu le fais.

    J’aimerais bien trouver les mots aussi pour parler de l’IVG, parce que pour moi aussi, cette petite fille est mon enfant n°3. Je suis tombée enceinte après mon premier.
    Je ne me suis posée aucune question, mais la peine a été grande. J’en parlerai un jour si je trouve les mots…

    10 février 2011 at 15:23
    • Reply MamaFunky

      ça ne s’est pas fait sans larmes :( Je n’y avais pas repensé depuis bien longtemps…
      Le jour ou tu seras prête je suis certaine que tu trouveras TES mots :)

      10 février 2011 at 15:27
  • Reply Galinette

    Oui, ben moi aussi j’ai les larmes aux yeux là …
    Fiou …
    Première fois que je te lis, mais boudiou que c’est touchant …
    *toute tourneboulée*

    10 février 2011 at 15:27
    • Reply MamaFunky

      Bon d’habitude c’est plus funky hein !
      Alors reviens !!!! ;)

      10 février 2011 at 15:33
  • Reply madamezazaofmars

    Une histoire qui ressemble a la tienne, j’ y pense encore parfois, pourtant ça fait 9 ans. Merci…

    10 février 2011 at 15:56
    • Reply MamaFunky

      bah oui on n’oublie jamais vraiment … ;)

      10 février 2011 at 17:01
  • Reply Mlle Toutouille

    Ca donne des frissons, à lire, c’est très émouvant

    10 février 2011 at 16:55
  • Reply lily

    c’est très beau

    10 février 2011 at 17:07
  • Reply Sabine B

    Bravo pour ce témoignage, très émouvant en effet…
    Ca m’a fait un coup au coeur.

    Ca ne m’est jamais arrivé (heureusement) mais je suis sûre que ça aurait été très douloureux et du coup j’ai toujours été hyper méga prudente sur ma contraception.. (oui je suis du genre ceinture ET bretelles)

    C’est compliqué tout ça…

    Bisous

    10 février 2011 at 17:36
    • Reply MamaFunky

      Oui c’est pas évident à gérer mais avec le temps ça s’apprend :)

      10 février 2011 at 18:01
  • Reply mllepilou

    Très touchée aussi par tes mots…

    10 février 2011 at 20:32
  • Reply Zette

    Pas évident de se dire qu’effectivement, on a réellement porté un enfant et de se dire que chaque année, on soufflerait une bougie de plus sur un gâteau.
    Mais la vie prend le dessus.
    Courageux de le dire !

    10 février 2011 at 22:03
  • Reply Céline Walea

    C’est un très beau témoignage sur un sujet important. C’est bien de montrer que c’est un acte difficile pour les femmes et qu’elles prennent cette décision après y avoir bcp réfléchi, que ce n’est pas un simple moyen de contraception. Beaucoup de femmes ont honte d’avoir eu recours à l’IVG et culpabilise. Mais c’est un choix, qui est en conscience et mérite le respect. Merci de t’être dévoilée !

    11 février 2011 at 00:08
    • Reply MamaFunky

      Vu toutes ces réactions adorables, je pense consacrer un article entier à l’IVG. Car comme tu le dit, c’est murement réfléchi, mais ca n’en reste pas moins très difficile et douloureux.

      11 février 2011 at 07:49
  • Reply nell

    Oulala c’est super poignant…heureusement que je ne suis pas passée par là, car je n’ose imaginer la prise de décision, la douleur…heureusement que le temps passe, et apporte pleins de nouveaux bonheurs.

    11 février 2011 at 09:26
    • Reply MamaFunky

      Mais oui :) Et avec le temps on apprend à vivre avec.

      11 février 2011 at 09:45
  • Reply Franny

    Ton histoire est très touchante, et en parcourant les com’, je m’aperçoit que tu n’es vraiment pas la seule dans ce cas là.
    Moi, ça ne m’est pas arrivé, mais quand j’ai appris ma grossesse pour Léa, le papa était catégorique. C’était non. Sauf que nous, on avait l’âge, un appartement, une voiture, on avait le nécessaire.
    Alors je ne me suis pas laissé faire. Monsieur ne voulait pas de bébé avant 30 ans. Ma gynéco m’a bien fait comprendre que si moi je ne voulais pas avorter, j’allais faire par la suite dépressions sur dépressions. Mais à 27 ans, je savais que je voulais ce bébé et j’ai tenu bon. Le papa ne m’a pas trop épaulé pour cette grossesse, heureusement, je n’ai eu aucun symptome. Et après les 3 premiers moi, on l’a annoncé à la famille (moi qui ne cachait rien à ma mère, je lui ai caché ça pendant 3 mois car je ne savais pas ce qui allait se passer).
    Du coup, pour lui, de voir tous ces gens heureux et comptant pour nous, je crois qu’il a commencé à être un peu mieux. Mais c’est que vers le 6ème mois de grossesse qu’il m’a dit qu’on avait surement fait le bon choix. Et ce n’est qu’à la naissance, en voyant ce magnifique bébé qu’il m’a dit merci.
    Maintenant il aime sa fille plus que tout.

    11 février 2011 at 09:41
    • Reply MamaFunky

      Hééé c’est jamais facile pour les papas je crois…

      11 février 2011 at 09:46
  • Reply Eiream

    Je vais peut-être faire figure d’OVNI dans les commentaires…

    Ce que j’ai envie de dire c’est que je vais prier pour ce bébé et pour toi, pour que tu surmontes ta peine.
    On ne parle pas assez de la peine, de la difficulté de l’avortement. Effectivement, on enlève pas « ça », on prend la vie d’un bébé. Et ça ne devrait pas être permis.

    C’est un beau témoignage que tu nous livres, et un beau courage d’avoir réussi à mettre des mots sur ta douleur.

    18 février 2011 at 15:33
  • Reply Gossip and the city

    Ma poule, suis passée par là moi aussi… ça passe, et ça revient, pense surtout à Titie et BB#2, ce sont eux qui comptent aujourd’hui! :)

    26 février 2011 at 17:03
    • Reply MamaFunky

      Oui mais va dire ça à mes hormones LOL
      Mais tu as raison, concentrons-nous sur BB #2 qui commence à bouger graveeee !

      26 février 2011 at 17:59
  • Reply Ali

    C’est bien d’en parler ici je trouve. Parce que c’est beaucoup plus fréquent qu’on ne pense… mais tellement tabou. Et c’est bien dommage. Aucune femme ne fait ce choix de gaîté de coeur et elles sont souvent mal considérées et je trouve ça terrible.

    En tous les cas, je suis persuadée que tu as fait le bon choix.

    28 février 2011 at 16:12
    • Reply MamaFunky

      c’est certain, même s’il a été très douloureux

      28 février 2011 at 17:05
  • Leave a Reply