Follow:
Lifestyle

Quitter cette vie pour vivre ma vie

réinventer sa vie Slow Life

Hello les filles !

Je voudrais vous faire partager un article que ma copine Amélie m’a fait suivre sur Facebook. Je l’ai trouvé tellement poignant de vérité et me suis complètement retrouvée dans ce que l’auteur écrit, que je me suis dit que ça pourrait également vous intéresser.

Le titre de cette article : « Quitter cette vie pour sa vie ».
Titre plutôt évocateur…

La pression sociale qui nous gâche la vie


Le début de l’article m’a tout de suite touchée. Car oui c’est de moi que l’auteur parle. De lui, mais de moi aussi. Et peut-être aussi de toi.

Des années que je me cherche, que je cherche ce que je DOIS faire de ma vie. Et cette pression sociale sur mes épaules qui se fait de plus en plus forte.
Voilà 2 rentrées pendant lesquelles j’angoisse. Car chacun reprend SA vie après les vacances, et moi j’ai l’impression de ne rien reprendre… Pourtant je ne fais pas rien. J’anime 2 blogs, une communauté de running, et je m’occupe de mes enfants.
Mais au sens de la société d’aujourd’hui, je ne fais rien de ma vie.

Pour ma famille je ne rentre clairement pas dans le moule, je ne gagne pas ma vie. Mais comme le dis si bien l’auteur de l’article, « on n’a pas à gagner sa vie, on l’a déjà ».
Et cette vie là, si je mets de côté la pression sociale, je l’aime bien. Je fais ce qui me plait, j’ai du temps pour mes enfants. Le combo idéal pour moi.

Je n’ai jamais rêvé d’un salaire à plus de 2000€ et le stress qui va avec. Moi je rêve d’une vie paisible, dans laquelle je gagnerai suffisamment pour vivre heureuse.
Mais dans notre société, on doit travailler dur et fort, quitte à y laisser sa santé. On est en compétition permanente avec ses collègues, le stress est omniprésent. C’est d’ailleurs une des raisons qui m’a poussée à quitter Paris, où cette culture de la pression au boulot est encore pire qu’ailleurs en France.

Mais finalement est-ce vraiment ça la vie ? Honnêtement ?

La prise de conscience


Aujourd’hui j’en suis convaincue que non, la vie ne DOIT pas être cela.

« Quand je suis allé à l’école, ils m’ont demandé ce que je voulais être quand je serai grand. J’ai répondu : heureux. Ils m’ont dit que je n’avais pas compris la question, j’ai répondu qu’ils n’avaient pas compris la vie. »
John Lennon

J’ai perdu mon papa bien trop jeune, même pas encore retraité. Lui qui a bossé dur toute sa vie, que je ne voyais pas le soir gamine car il rentrait tard, il n’a même pas profité de sa retraite.
Travailler pour préparer sa retraite… Qui sait si nous aurons même la chance d’en profiter ?

Alors pourquoi ne pas simplement vivre heureux au présent ? Pour essayer de se construire un meilleur futur au péril de sa vie et de son bonheur, pour ne même pas être sûr d’en profiter pleinement le moment venu.

C’est ce que j’essaye de faire en mettant de côté cette pression sociale qui nous pourrit la vie. C’est aussi pour cela que la Slow life m’intéresse autant. J’essaye d’être heureuse dans ma vie. Celle que j’ai choisi et non pas celle que la société m’a imposée.

Réinventer sa vie


J’ai commencé à la réinventer en quittant Paris. Une sacrée première étape.

J’avais besoin d’une vie plus calme, moins trépidante. Donc j’ai commencé par Marseille pour que la transition se fasse en douceur. Et plus je vis ici, au soleil. Plus je vis dans cette région où la nature est si présente. Et plus le temps passe, plus j’ai envie de changement. De m’éloigner encore plus de la vie citadine.

Je rêve d’une maison en bois, autonome en énergie. Avec un jardin dans lequel je ferai pousser mes légumes. Je rêve d’une vie comme ça douce et paisible avec ma famille et mes amis pas loin de mon coeur.

Quitter cette vie pour vivre sa vie

Bien sûr tout ne se fait pas en un claquement de doigt car quand on vit en famille il faut prendre aussi en compte les exigences de tout le monde.

Alors on compose, on s’adapte et petit à petit on avance vers une vie meilleure.

Share on
Previous Post Next Post

Vous aimerez surement

11 Comments

  • Reply Djahann

    Je suis tout à fait d’accord. Moi aussi j’ai vu trop de gens dans mon entourage se ruiner la vie et la santé au travail et beaucoup n’ont pas profité de leur retraite. Alors je crois qu’il vaut mieux revoir ses priorités quand on est jeune et faire ce que l’on veut et pas ce que l’on nous impose. Perso, je refuse complètement cela (et c’est compliqué !)

    20 septembre 2016 at 07:33
    • Reply MamaFunky

      c’est très compliqué oui en effet… La pression de la société en fait… Si tu ne rentres pas dans le moule…

      20 septembre 2016 at 08:49
  • Reply maman@home

    Je suis totalement d’accord avec toi et j’ai levé le pied aussi, la communication, les responsabilités et les horaires de folie je n’en voulais plus. Ceci dit ce qui aide vachement à avoir la vie que l’on souhaite c’est d’avoir un conjoint qui la gagne bien lui pour le coup sa vie, avoir du temps OUI vivre dans la misère NON. En tout cas la pression sociale je ne la sens pas car je m’en fiche royalement, le plus important c’est de réussir sa vie et ça ne passe pas forcément par le boulot :-) Bises

    20 septembre 2016 at 09:00
    • Reply MamaFunky

      c’est assez vrai que d’avoir un conjoint qui gagne bien sa vie ça aide. Mais ce qui est important dans un couple c’est que chacun puisse de trouver. Je sais que mon mari adore son job, et ne se verrait pas faire autre chose.
      Parfois je lui parle de mon envie de partir à la campagne, au vert. Sa réponse est a chaque fois la même : pas possible, et mon boulot ?

      20 septembre 2016 at 09:10
  • Reply julesetmoa

    Il est tellement difficile de trouver un équilibre entre épanouissement personnel, pro et familial. Perso j’ai l’impression que la vie et nos aspirations sont différentes selon notre âge. Il y a des moments où les enfants passeront avant, puis le travail ou notre passion … bref la vie est loin d’être un long fleuve tranquille. Il faut s’accrocher pour ne pas se noyer, rester hors de l’eau et profiter. bises

    20 septembre 2016 at 09:31
    • Reply MamaFunky

      Oui je pense que tout ça change en fonction de notre âge et de nos envies aussi. Quoique je n’ai jamais été non plus ce genre de fille à tout sacrifier pour son job…. J’ai toujours préféré les apéro avec les copines :D

      20 septembre 2016 at 09:38
  • Reply Ysabelle

    C’est tellement ça! Je suis dans la même énergie, plus proche de la nature…C’est bon! Je partage à 200%! Enjoy life!

    20 septembre 2016 at 09:35
    • Reply MamaFunky

      Mais est-ce qu’au sein de ta famille on te suit ou tu est un peu alone dans ton délire ? Parce que perso parfois je me sens seule….

      20 septembre 2016 at 09:38
  • Reply Pascale LUGUÉ-THÉBAUD

    NE RÊVE PA S TA VIE, VIS TES RÊVES…

    20 septembre 2016 at 11:50
  • Reply Boulonnaise

    Julie, Julie,Julie,
    Je partage complètement le commentaire de Pascale. Profite, vis ta vie à fond. Tes choix assument les sans prêter attention à ce que l’on en dit ou pense . Tu parles souvent de ton côté Bisounours et du fait que tu te sentes agressée par des retours de lecteurs du blog qui te font mal.
    Exposer sa vie , ses choix ,ses aspirations, ses envies c’est très dangereux. Tu ne feras jamais l’unanimité , et tu laisses à voir aux autres une si grande partie de ta vie ce qui peut te fragiliser.
    Profite de cette période où tu choisis d’accompagner tes enfants dans ces années tellement importante pour leur construction: soit fière, revendique ce choix, assume le . C’est tellement rare aujourd’hui de reconnaître qu’assurer une carrière, une vie de couple au top et une vie de famille épanouie ,c’est compliqué .Choisir de mettre une partie entre parenthèses pour trouver un équilibre , voir ses enfants grandir,ça peut apporter du positif quand c’est choisit .
    Deux enfants en bonne santé, un mari, le soleil du sud et la mer: Enjoy Julie et arrête de te prendre la tête.

    21 septembre 2016 at 23:21
  • Leave a Reply