Follow:
Lifestyle

Demain

Hello les filles !

Je ne sais pas si je vous l’avais dit, mais à l’époque de ma première grossesse, j’ai été prise d’angoisses un peu « spéciales ». Pendant les 9 mois de ma grossesse de Titie, mon angoisse ultime était la planète que j’allais laisser à ma fille, à mes enfants. Pourtant je ne me suis jamais préoccupée plus que ça de notre planète, de l’environnement, de l’écologie. Mais à ce moment là de ma vie, tout est devenu tellement réel, et ça m’a angoissée.

La prise de conscience


La pollution, la sur-population, les guerres, tout ceci est devenu tellement réel et me faisait tellement peur. Peur, non pas pour moi, mais pour mes enfants, ma petite fille à naître.

Etait-ce dans un monde comme celui-ci que je l’imaginais grandir ?

Je vous jure qu’est-ce que j’ai passé comme nuit à angoisser, à élaborer des plans, chercher des solutions.

Au final j’avais envie de faire plein de choses pour la planète. Et en même temps je me disais qu’à ma petite échelle, ça ne changerait pas grand chose.

J’étais persuadée que si les politiques ne faisaient rien, le monde était condamné. Que les initiatives personnelles ne feraient malheureusement pas avancer le Schmilblick.

Demain, le film


Et puis l’autre jour, mon mari me dit, viens on regarde Demain, le film. Je l’ai vu en séminaire et je suis sûr qu’il va te plaire. Et c’est comme ça qu’un dimanche soir, tout est devenu tellement clair.

Le film est tourné tel un documentaire, découpé en 5 grandes parties :

  • l’agriculture,
  • l’énergie,
  • l’économie,
  • la démocratie,
  • l’éducation

Dans chacune de ces grands parties, on nous présente des acteurs individuels qui ont mis en place à leur niveau, de petites choses, devenues plus grandes pour certaines, et qui lancent le changement.

Car oui, j’ai compris que les petites choses que chacun fait dans son coin, finalement, ça a de l’importance. Parce que ça donne des idées aux autres, ça montre l’exemple à nos enfants. Et c’est déjà pas mal en attendant mieux.

Quand je pense que certaines villes sont en train de devenir quasiment autonomes en énergie et en nourriture.
Parce que finalement la permaculture est en train de devenir l’agriculture de demain. Si vous n’avez pas vu le film, sachez que cultiver 1000 m2 en permaculture, rapporte autant de l’agriculture actuelle à grande échelle qui implique engrais, machines polluantes etc… Alors que la permaculture à part quelques petits outils bien pensés, de l’huile de coude et… c’est tout, fait des miracles !

Quant à l’énergie, pourquoi n’installe-t-on pas des panneaux solaires partout ? Sur le toit des immeubles par exemple ? Et les toit végétales ? Saviez-vous qu’ils étaient hyper utiles car ils se nourrissent de toutes les particules fines qui nous tuent nous les humains ?

Bref regardez le film, vous risquez d’être surprises !

 

On fait quoi pour la planète ?


A mon échelle, j’ai réfléchi à ce que je pouvais mettre en place pour être plus gentille avec la planète, pour prendre plus soin de l’environnement.

D’abord je vais changer mon mode de consommation :

  • Des légumes frais que j’achète en circuit court (c’est déjà le cas car mon primeur s’approvisionne dans le coin autour de Marseille), et des légumes de saisons.
  • Acheter en vrac tant que possible. A Marseille ce n’est pas évident, mais il y a une épicerie de ce style qui a ouvert. Ce n’est pas dans mon quartier, mais je me dois de faire ce détour.
  • Limiter ma consommation de viande, ce qui est déjà le cas car je n’aime pas ça.
  • Encore plus cuisiner maison, notamment pour le goûter des enfants, et pour les différentes pâtes à tartes et quiches.
  • Dans ma salle de bain, revenir aux carrés démaquillant lavables
  • Aller faire remplir mes flacons de savons liquides directement en magasin

Pour le reste :

J’aimerai mettre en place dans ma résidence un grand bac à compost pour tous les copropriétaires. Il faut juste que je trouve quoi en faire après. Je suis sûre que ça peut intéresser des fermes de permaculture près de Marseille. Je vais me renseigner sur ce point.

Et surtout j’aimerai réduire mes déchets, sans pour autant devenir une extrémiste de l’écologie, je me rends compte que je jette beaucoup de trop de poubelles. L’objectif serait une poubelle par semaine ?

Je vais également continuer de me déplacer à pieds. J’ai bien une voiture ici à Marseille, mais je ne la prends que pour aller au Drive. Sinon elle ne bouge quasiment pas du garage. Mais j’avoue qu’à terme j’aimerai bien troquer ma voiture pour une petite électrique, qui ne polluerai pas du tout.

 

On se bouge ?


Qui serait partante pour relever avec moi ce défi écologique ? Qui serait partante pour dans son coin mettre en place de petites choses utiles pour notre planète ?
Je suis sûre que toutes ces initiatives mise bout-à-bout peuvent changer des choses, des habitudes, des comportements. Et surtout si ça peut permettre d’améliorer le monde de nos enfants…

Vous me laisser un commentaire avec les défi que vous voudrez vous lancer et on se redonne rendez-vous dans quelques semaines pour faire un point ?

On pourrait en profiter pour s’échanger nos astuces, recettes de produits maison etc…

Alors qui me suit ?

Share on
Previous Post Next Post

Vous aimerez surement

13 Comments

  • Reply Mademoiselle Farfalle

    Tu connais le défi green blog? C’est totalement dans cet esprit.

    28 mars 2017 at 11:48
  • Reply Emi

    Bonjour, j’ai ici aussi la même réflexion . Nous avons installé un composteur, essayons de  » permaculturer  » avec des graines Kokopelli.
    Mon mari organise une fois par trimestre un repair café et je commence doucement le vrac . J’ai pour projet de virer mouchoirs en papier et coudre mes lingettes. Je ne souhaite pas non plus devenir une extrémiste de l’écologie mais je suis partante pour vous suivre sur ce chemin . Merci pour cet article

    28 mars 2017 at 20:16
    • Reply MamaFunky

      tu « permacultures » sur ton balcon ou bien tu as un bout de terrain ?

      29 mars 2017 at 18:51
  • Reply Jennifer de Nice

    Je te rejoins sur beaucoup de points !! Et au fil de temps je trouve qu’on a de plus en plus envie d’agir, même à sa petite échelle c’est déjà beaucoup pour la planète. J’essaye de trier, acheter local et je me déplace beaucoup en transport ou à pied. Mais j’ai bien envie de faire plus, notamment pour mes achats quotidien !

    29 mars 2017 at 22:11
    • Reply MamaFunky

      C’est ça : faire plus !
      Malheureusement ce n’est pas toujours évident.

      30 mars 2017 at 12:04
  • Reply Pat

    Dans l’esprit du film Demain, je conseille de lire le magazine Kaizen (co-fondé par Cyril Dion, le réalisateur du film)

    Il y a une collection de livres Je passe à l’acte qui vient de sortir, notamment sur la permaculture ou les Amap (et plein d’autres titres à paraître)

    Il y a bien sûr le site et les bouquins de la Famille presque zéro déchet. Et des groupes régionaux sur fb concernant le zéro déchet

    Pour les fruits et légumes, tu as entièrement raison : local, de saison et si possible Bio (ou agriculture raisonnée..)

    Bref, y’a plein de choses à faire !

    Bravo pour tes objectifs en tout cas !

    29 mars 2017 at 23:18
    • Reply MamaFunky

      Oui j’ai découvert ce magazine et je pense le lire, car il y a pas mal d’infos intéressantes.

      30 mars 2017 at 12:03
  • Reply Les Petites M

    Si tu trouves les coordonnées d’un contact pour aider à la mise en place d’un bac à compost et jardin partagé, je prends. Car j’ai tenté l’an passé dans ma résidence et ils ne sont pas convaincus car trouve que moi seule comme garant ce n’est pas assez sérieux…
    Bises

    30 mars 2017 at 13:31
    • Reply MamaFunky

      d’acc je te dirai ça. Après un bac à compost ca s’achète apparement. Renseigne toi auprès de ta mairie ?

      30 mars 2017 at 17:36
  • Reply MamaFunky - Mon défi Green Blog - MamaFunky

    […] la continuité de mon article de Mars, Demain, j’ai voulu faire un petit suivi de ce que j’ai lis en place réellement au […]

    24 avril 2017 at 05:00
  • Reply MamaFunky - Aménager ma terrasse - MamaFunky

    […] mon désir de vie plus proche de la nature, plus écolo, j’aimerai faire quelques plantations sur ma terrasses. […]

    5 mai 2017 at 05:00
  • Leave a Reply