Follow:
Education

De l’éducation de nos enfants

Hello les filles

Suite à un appel “au secours” lancé sur Intagram il y a quelques jours, je viens ici vous débriefer toutes les réponses ue j’ai pu recevoir.

Pour vous re-situer un peu la chose voici quelques explications.

J’ai donc 2 enfants, une fille de 10 ans au caractère très calme et indépendant, et un petit garçon de 7 ans 1/2 au caractère volcanique qui a un peu de difficulté avec la gestion de ses émotions.
Suite à 2 évènements particulier de non-gestion d’une émotion (la frustration), nous avons décidé avec mon mari de prendre rdv chez un pedo-psychiatre, pour qu’il nous aide à aider notre fils. Pour qu’il nous donne des pistes pour l’aider à mieux gérer ce flot d’émotions.

.

Gérer les émotions : nos rdv chez un psy


Nous voici parti chez un pedo-psychiatre que ma fille avait vu 3 fois pour d’autres raisons. Le rdv se passe bien, même si déjà, lors de ce premier rdv, le psy me juge, et limite m’engueule devant mon fils. Mais bon nous poursuivons le rdv.

Le principe : fixer 5 règles avec notre fils et le récompenser par un coeur, lorsque toutes les règles ont été respecteées, chaque jour. Au bout de 5 coeurs consécutifs, il a droit à une récompense “non matérielle” comme regarder un DVD, jouer à un jeu en famille, etc..

Au départ, je trouvais ce système vachement bien. Warrior s’est calmé très rapidement, et respectait hyper bien les règles. Bah oui…. Avec une si belle carotte en face, ça motive. D’autant que le psy, lui-même, a mis une carotte à Warrior : au prochain rdv, il pourrait piocher dans la coupe des champions autant de bonbons que de séries de 5 coeurs.

Nous avons suivi ce système pendant maintenant 3 mois jusqu’au rdv de la semaine dernière. Quelque chose s’est passée qui m’a vraiment contrariée : le psy m’a à nouveau engueulé en présence de mon fils, car je lui avait dit avoir puni Warrior, pour non respect des règles d’utilisation de son ipod… Selon lui, j’aurai du ne pas mettre de coeur ce jour là et c’est tout.

Sauf que clairement mon fils s’en fout de ne pas avoir de coeur. Avoir été privé d’ipod 1 semaine l’a beaucoup plus marqué. Cette punition évidemment à été assortie d’un moment de discussion pour expliquer à Warrior pourquoi je n’étais pas contente, et pourquoi je le punissais. Il a parfaitement compris et n’a pas à aucun moment rejeté la dite punition.

Donc suite à ce rdv et cet événement, j’ai lancé une bouteille à la mer sur Instagram afin de recueillir vos avis. Je remercie encore toutes les mamans, les professionnels, qui m’ont répondue et je vais essayer de vous synthétiser tout ça.

.

Le parti-pris de la bienveillance


La bienveillance, ce nouveau mot très à la mode en ce moment, c’est la ligne de conduite qu’a essayé de m’apprendre le psy. Récompenser mon fils lorsqu’il fait quelque chose de bien, et ne pas le punir lorsqu’il fait quelque chose de mal.

L’idée est de lui apprendre à comprendre ce qui est bien de ce qui est mal, lui donner les outils pour se construire et devenir un adulte responsable.

OK. Donc on récompense, par une carotte, mais surtout on ne punit pas.

Je dois vous dire que j’ai rapidement eu un problème avec ça. Car l’une d’entre vous a soulevé une question très juste : que va-t-il se passer lorsque nous arrêterons ce système de coeurs et donc de récompenses ?
En voilà une excellente question… Que va-t-il se passer dans la tête de mon fils à qui on aura appris que les bons comportements sont récompensés, mais que maintenant c’est terminé…
J’avoue que le psy n’a pas abordé ce sujet avec nous avant de mettre en place ce jeu, et j’ai peur qu’une fois terminé, Warrior retombe dans ses anciens travers.

Ensuite, et là ce n’est pas le psy qui me l’a conseillé, on verbalise de plus en plus les choses avec Warrior.
Beaucoup d’entre vous m’ont dit engager un véritable dialogue pour désamorcer une crise. Désormais je ne crie plus et je parle d’avantage pour expliquer pourquoi telle ou telle chose n’est pas correcte.
Ce n’est pas simple, c’est vrai, nous ne sommes pas toujours disposés à discuter, mais honnêtement, c’est un effort qui paye.

Certaines d’entre vous m’ont conseillée pour ne pas crier ou s’énerver quand on sent que le sang nous monte à la tête, de s’éclipser dans notre chambre, de faire quelques exercices de respiration, et de revenir à notre situation de crise. Nous serons plus apaiser, et notre enfant le ressentira.

J’ai également eu un conseil que je trouve pas mal, de tableau à faire remplir à mon enfant lorsque survient un conflit par exemple, ou qu’on doit prendre une décision (et éviter une punition). Une colonne + et une colonne -, avec par exemple “ce qui est bien dans ma vie” et ce qui est trop nul.
A faire aussi du côté de l’adulte avec “ce que j’aime chez mon enfant” et ce que j’aime moins.
Je trouve que c’est un chouette moyen d’engager une discussion honnête et franche. Je n’ai pas encore essayer mais dès que l’occasion se présentera je ne manquerais pas le faire.

.

Le parti-pris de la punition


Toute cette histoire de bienveillance, je la comprends parfaitement et je l’accepte. Cependant, il y a un point qui me dérange, à savoir celui de ne pas punir. Et au regard de toutes vos réponses, je peux vous dire que la punition existe chez 90% d’entre vous. Alors attention, aucun enfant ne reçoit de fessée hein, personne ne file au coin ou au lit sans manger.

Mais par exemple, quand mon fils de 7 ans, détourne une interdiction de regarder un truc à la télé, en le faisant sur son ipod sachant pertinemment que c’est interdit, bah je le punis d’ipod, et ça me semble normal. Ca vous a semblé normal aussi d’ailleurs. Il s’agit là d’une bêtise réfléchie, volontaire, donc la punition est pour moi nécessaire. Même si nous avons aussi beaucoup discuté de ce qu’il venait de faire.

L’une d’entre vous qui pratique l’éducation positive, m’a mis le doute en discutant avec moi. Elle m’a dit “pourquoi l’avoir puni puisque tu as discuté avec lui et que tu lui a expliqué ce qui était mal ?”
Je lui ai répondu que je voulais marquer le coup. Ce à quoi elle m’a répondu que la discussion en elle-même paraissait suffisante. Elle m’a ensuite posé une autre question à savoir si mon fils ne referait plus la bêtise parce qu’il a compris ou parce qu’il a peur d’être puni ?

Et là on en revient au même problème que la récompense. Bien agir car on a compris, ou bien agir pour être récompensé… Ne plus faire la bêtise car on a compris, ou ne plus la faire pour ne pas être puni…

Sacré cas de conscience hein !

Surtout que comme 90% d’entre vous, on a été élevé comme ça, avec des punitions et que c’est là notre référence en matière d’éducation… Et avoir été punis ne nous a pas rendus psychopathe.

Je rajouterai aussi, comme je l’ai dit sur Instagram, que dans la vraie vie d’adulte, quand on fait une connerie on est puni.  Mais là aussi, quelqu’un a soulevé une question très intéressante, suite à cette phrase : quand vous payez votre parcmètre, vous le faites pour ne pas avoir d’amende ou juste parce que c’est la règle ?

Alors ?

.


Bref je pense qu’il n’y a pas de méthode miracle. On doit toutes faire un peu selon nos capacités, et surtout selon nos enfants qui sont tous différents.

Pour ma part je vais rester dans cette optique bienveillante, en continuant de punir lorsque c’est nécessaire (donc très rarement), et en privilégiant le dialogue. Je pense que le chemin va être long, mais qu’il en vaut la peine.

En tous cas ce qui est sûr, c’est que je ne retournerai pas voir ce psy de merde, et qu’il ne culpabilisera plus jamais devant mon enfant.

Share on
Previous Post Next Post

Vous aimerez surement

16 Comments

  • Reply Kimmililou_33

    Bonjour,

    Merci beaucoup pour cet article et pour ces retours. Je suis maman de deux petites filles de 5 ans et demi et une de 3 ans. Et il est vrai que ce n’est pas toujours facile de les élever, on ne sait pas toujours comment réagir, crier, punir, discuter… Aucun parents n’est parfaits, et nos bébés ne sont pas livré avec leur manuel d’emploi, mais c’est là que je trouve vraiment sympa les réseaux sociaux, c’est que les autres mamans et papas peuvent nous aider à nous améliorer pour être plus en harmonie avec nos enfants ! Ton article me sera très utiles, car malheureusement je suis une maman qui crie “parfoit” et j’aimerais beaucoup arrêter ça et ton article va m’y aider !

    Bonne journée

    18 décembre 2018 at 07:39
    • Reply MamaFunky

      Bon courage !!! Tu vas y arriver !

      18 décembre 2018 at 10:59
  • Reply Pascale LUGUE THEBAUD

    Bonjour Mamafunky,
    Quelques remarques à propos de ces commentaires.
    Malgré la certitude d’être puni l’enfant désobéit quand-même. Il choisit donc la faute + la punition. C’est donc que celle-ci ne le repousse pas. Elle n’est probablement pas assez forte !
    Un enfant qui se fait remarquer par un comportement négatif sollicite l’attention. Le punir en l’isolant dans sa chambre lui prouvera que ce comportement n’est pas adapté. Évidemment le féliciter dans le cas contraire pour lui prouver qu’on le remarque davantage lorsqu’il est sage.
    Enfin savoir que le “non” est constructif. Le non brut sans explication le non parce que maman l’a décidé comme ça et parce que c’est comme ça. On n’a pas à se justifier en permanence. Ce “non” là lui permet d’aborder l’orthographe et les maths sans soucis: on met un “S” au pluriel parce que c’est comme ça.
    Bon tu connais mes enfants je crois que je n’ai pas trop raté leur éducation !!!
    Bisous
    Tatie Pascale

    18 décembre 2018 at 10:05
    • Reply MamaFunky

      On peut même dire qu’ils sont extrêmement bien élevés !!!

      18 décembre 2018 at 10:59
  • Reply Petites Marionnettes

    Merci merci merci! Pour avoir posé ces mots sur ce que j’ai aussi sur le coeur!
    Pour avoir vu et voir encore un psy avec mes filles, même constat! Il ne faudrait pas punir. Sauf que je le fais quand même et que ça n’a rien de traumatisant.
    Bref, le psy aide à orienter ou se poser des questions mais j’estime au final que je dois faire à ma sauce. Et c’est vraiment pas simple de ne pas culpabiliser, de ne pas trop réfléchir sur les conséquences de notre éducation…
    Ca rappelle tout simplement le post que j’ai mis hier soir sur Instagram ;) Je fais une trêve à Noël et j’arrête de trop stresser :)
    Bisous à toi et tes enfants!
    Marion

    18 décembre 2018 at 12:26
    • Reply MamaFunky

      Merci ma poulette. En effet ce n’est pas simple. Et faire comme on le sent est encore la meilleure des choses !
      Pas mal l’idée de la trève de Noël, sauf que dans mon cas, j’ai un petit diable complètement sur-excité par Noël :(

      18 décembre 2018 at 13:03
  • Reply Koryn

    Coucou,
    Merci pour ton article. Malheureusement je cris souvent car ma 5 ans a décidé de me tenir tête. J’essaie de ne pas m’emporter mais ayant la tête dans le guidon c’est très difficile,on est dans une situation de transition suite à la séparation d’avec son père. On est toutes les deux en souffrance. Malgré tout j’essaie d’être à son écoute.

    18 décembre 2018 at 12:35
    • Reply MamaFunky

      on en a déjà discuté toutes les 2. C’est pas simple, déjà parce qu’elle a 5 ans. Et aussi de part ta situation. Tu lui as dit que tu souffrais toi aussi ? Peut-être que de savoir que tu souffres, ça va “la rassurer” ? Elle se sentira moins seule dans sa souffrance.

      18 décembre 2018 at 13:04
  • Reply Alex

    Je crois qu il n y a pas de recette miracle et à faire de généralité sur l éducation des enfants hormis la bienvaillance le dialogue, prendre le temps ….les pedo psy ont tous des visions différentes et pour en avoir tester quelques uns… certains culpabilisent très vite les parents
    La punition peut être utile meme si de temps en temps elle n a pas bien fonctionnér,dans la vie de tous les jours on doit respecter les règles

    Malheureusement a la naissance de nos enfants il n y a pas de mode d emploi et avec un fils TDAH TOP on en aurait bien eu besoin!!!

    18 décembre 2018 at 15:53
    • Reply MamaFunky

      courage ma poulette !!! Avec le temps tu vas trouver !

      18 décembre 2018 at 16:44
  • Reply Mellesam

    Hello. Ass mat et maman d’un enfant atypique, suivi en psy depuis deux ans et demi … Je suis contre la punition car je suis d’accord avec l’inutilité. Le cerveau de mon fils est fantastique pour me le rappeler. Mais je suis contre les coeurs aussi ! L’enfant est récompensé par son comportement. Le truc c’est que pour ça mes enfants ont toujours eu cette éducation. Pas vous ! Salut, je t’enlève une carotte du jour au lendemain, t’écoute bien hein ? Humm dur à appliquer ! J’avoue enlever l’objet mais je ne le présente pas comme punition mais comme une acte nécessaire de retour au calme pour tout le monde.
    Enfin, je dirai que des enfants super bien élevé en psy sont catégorisés dresssé et donc c’est délétère pour leur vie adulte. C’est confortable mais c’est surtout mauvais pour des décisions sans papa maman à 30 ans. Courage !!

    20 décembre 2018 at 07:08
  • Reply L.

    Dès l’exposé de la méthode proposée par le psy je me suis posée la question de l’après, une fois que tu arrête les récompenses. Et j’ai vu que tu en parlais plus bas.
    Ici aussi on punit, en général c’est sous forme de privation d’ipad. C’est à peu près la seule chose qui fonctionne avec Poupette.
    Je te rejoins tout à fait sur l’idée que l’on fait comme on peut et ce n’est clairement pas évident. On a tellement de pression de toute part en particulier sur les réseaux qui sont souvent extrêment bien pensants, plein de beaux principes mais on ne vit pas au quotidien dans l’instagram de l’éducation ! Ou alors j’envie ceux qui y arrive…
    Quant au psy qui t’enguele devant ton fils o_O j’hallucine totalement ! Tu viens chercher de l’aide, pas te faire decrédibiliser devant ton gosse…

    20 décembre 2018 at 19:35
    • Reply MamaFunky

      Alors honnêtement je ne pense pas que beaucoup y arrivent dans l’éducation bienveillante. La plupart des personnes que je connais qui pratiquent ce type d’éducation, ont des gosses hyper hyper mal élevés à l’extérieur avec de vrais problèmes de comportement. Ce sont des parents qui donnent l’impression d’être zen et épanouis alors qu’ils ne le sont absolument pas.
      Quant à mon psy, pas certaine qu’il voit ma tête en 2019 :)

      20 décembre 2018 at 19:52
  • Reply Cléa

    Rhooo, je ne suis pas maman, mais tout ce que tu dis me rappelle mes cours de philo en khâgne <3 Je pense que le débat reste entier même si certains auteurs ont passé beaucoup, beaucoup de temps à retourner la question dans tous les sens (Platon, la 2ème république et l'anneau de Gygès <3)

    Je pense qu'être parent, c'est un sacré boulot. Et quoique tu fasses tu fais au mieux (coucou, cette phrase bateau). Bref, je t'envoie de l'amour et des ondes positives en tout cas !

    28 décembre 2018 at 06:54
    • Reply MamaFunky

      merci Cléa !
      Bonne année à toi au passage ;)

      2 janvier 2019 at 21:22

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.