Follow:
Lifestyle

A Better Mum : Semaine 1

Hello les filles !

On se retrouve aujourd’hui pour notre premier rendez-vous A Better Mum.

Comme je vous en parlais la semaine dernière, je redevenir la maman-tout-amour que j’étais avant. Alors ca passe par pas mal de remise en question, une bonne dose de patience et de self-control. Mais finalement je pense ne m’en être pas trop mal sortie.

Lundi 5 Septembre


La semaine commence mal, mon dos me fait encore souffrir et je me lèvre d’assez mauvaise humeur. Mais que nenni, les bonnes résolutions commencent maintenant.
Je décide de réveiller les enfants un peu plus tard que d’habitude. pour avoir  le temps de me préparer et d’être totalement fraiche et dispose pour eux.
Et d’ailleurs ça a très bien fonctionné puisqu’il se lèvent de bonne humeur, et attaquent leur petit-dèj dans le calme et la tranquillité. Tout s’enchaine ensuite très calmement , ce qui change des autres matins où il m’arrive de crier dès 7h30 !
Ensuite on part à l’école toujours de bonne humeur et sans avoir encore crié.

La journée est chargée pour ma part, donc j’évite de perdre mon temps sur les réseaux sociaux. Je m’en tiens à ma liste et aux conseils de mon kiné.
Au final, je pars chercher mes enfants à l’école sereine puisque tout mon programme a été accompli. Victoire !

Du coup a sortie de l’école est elle aussi calme et sereine. Je récupère des enfants heureux de retrouver une maman heureuse. En arrivant à la maison j’explique aux enfants le programme de la soirée : devoirs, partie de Dobble, douche, DVD, diner, histoire et dodo.

La soirée se déroule sans encombre.

Mardi 6 Septembre


Cette 2ème journée dans ma vie de Better Mum s’est assez bien passée. Aucun cri n’a été entendu. Si ce n’est celui de la maman paniquée au supermarché parce que son Warrior avait disparu de son champ de vision.
Mais une fois retrouvé (ouf mon bébé), je ne me suis pas énervée contre lui comme je l’aurais fait avant. Non, là je l’ai pris dans mes bras, en le rassurant (car il a eu quand même hyper peur), et en le cajolant.
On a parlé, je lui expliqué que j’avais eu moi aussi très peur. Alors il a pris ma main, et m’a dit « maman comme ça on ne se perd pas et on fait une super équipe ! »

Mercredi 7 Septembre


Journée un peu plus compliquée. Forcément c’est mercredi.

Les enfants commencent à être fatigués. Et puis moi aussi. Pourtant j’ai essayé d’arrondir les angles toute la journée, mais malheureusement j’avoue avoir crié une ou deux fois. Rien de dramatique, mais j’ai senti que je perdais patience…

Pourtant la journée a été bien remplie : centre commercial pour trouver des baskets à la grande, puis retour au calme à l’heure chaude et devoirs. Et pour finir la journée quelques heures au parc avec tours de manège et jeux avec les copains…

Je crois que le gros point noir va être ce jour-là. Si vous avez des astuces, je suis preneuse !

Jeudi 8 Septembre


Le jeudi est traditionnellement la pire journée de la semaine… Et ce jeudi ne déroge pas à la règle. Le lever est difficile, mes loulous veulent rester au lit. Je fais donc preuve d’une patience d’ange pour mener ce petit monde à l’heure à l’école. Défi réussi √

Le soir c’est les cris et les pleurs. Ils sont à bout, n’en peuvent plus. Alors je ne cherche pas à les contrarier et je vais dans le sens pour éviter tout drame supplémentaire. Le jeudi je me fais toute petite, je leur fait leur repas préféré avec une glace en dessert et zou au lit à 20h. A priori pour ce premier jeudi, j’ai plutôt bien géré !

 

Ce que j’ai appris durant cette semaine, c’est qu’il suffit de parler, et de beaucoup répéter.
Et finalement lorsqu’on parle à son enfant, sans le prendre de haut, mais en se mettant à son niveau d’enfant, les choses passent toutes seules, facilement.

Vendredi9 Septembre


Dernier jour de la semaine, les enfants tiennent sur les nerfs. Tout le monde est crevé, mais je fait front avec calme. Le soir je sais qu’on va partir en week-end donc ça me détend par avance.

Bon le hic, c’est qu’à la sortie de l’école les kids sont surexcités, n’écoutent rien de ce que je leur dis, et je finis par perdre un peu mon sang froid.
A leur décharge, j’étais moi aussi KO technique, je n’avais peut-être pas toute l’énergie suffisante pour rester le plus calme possible.

Le Week-end


Le week-end on lâche un peu prise. C’est le moment pour les kids de s’amuser, de faire les fous, surtout quand on n’est pas à la maison. Nous avions mis les voiles pour passer le week-end à Antibes. Pour les kids, c’est Joie, Bonheur, et Piscine !

Lâcher prise, ne veut pas dire pour autant que c’est plus calme pour nous. Warrior notamment n’a pas vraiment été à l’écoute à la piscine et j’ai du hausser le tons plusieurs fois, pour sa sécurité.

A part ça le week-end s’est plutôt pas trop mal déroulé.

 


Pour résumer, comme je l’imaginais, les gros points noirs de cette semaine ont été le mercredi et le jeudi… Comme l’an passé, les kids sont fatigués, surtout le jeudi. Je vais devoir redoubler de patience et de petites ruses pour assurer aussi ces jours-là.

Et vous les filles, racontez moi votre première semaine de Better Mum ?

Share on
Previous Post Next Post

Vous aimerez surement

6 Comments

  • Reply Le Mag à lire

    Pour le mercredi essaie de trouver votre petit rituel!
    Retour de l’école / repas / temps calme / parc ou jeu / devoirs / douche… Les enfants sont rassurés quand ils savent comment va se passer leur journée !!!

    Bises,

    Mag

    12 septembre 2016 at 07:46
    • Reply MamaFunky

      Oui tu as raison je vais faire ça !

      12 septembre 2016 at 07:52
  • Reply LUGUE THEBAUD PASCALE

    Hello, ma petite nièce.
    Quelques conseils de quelqu’un qui ne se met jamais en colère: 1) Dire les choses calmement mais fermement en expliquant bien.
    2) si ça ne fonctionne pas menacer d’une punition ( exclusion dans la chambre ) pour réfléchir en précisant la durée
    3) si récidive passer à la punition et la lever à leur dire ou après seulement le calme revenu.
    Les enfants adorent résister et tester surtout à l’âge de ton fils. Ne JAMAIS céder. Dès lors ils savent qu’ils pourraient gagner.
    Ils faut qu’ils soient sûr que les colères et les caprices n’auront pour interlocuteurs que les murs de leur chambre.
    3) Faire TOUJOURS ce qu’on a dit et promis. Ils doivent avoir confiance.

    Chez moi ça a marché même s’il m’a fallu un peu de temps pour que les colères hurlantes de H vers 3/4 ans cessent.
    Maintenant c’est un homme très calme…

    12 septembre 2016 at 08:25
    • Reply MamaFunky

      hé hé hé merci pour les conseils ♡♡♡♡

      12 septembre 2016 at 09:38
  • Reply Galinette

    Ici c’est lundi qui a été catastrophique. Le retour chez la nounou après le week end, c’est toujours l’horreur. Il avait pas dormi de la journée, a enchainé conneries sur conneries et n’écoutais rien. Je l’ai mis 10 minutes dans sa chambre où il a fait que hurler, pour que moi je puisse me calmer et ensuite j’ai pu lui parler et lui expliquer.
    Le reste de la semaine a été plus cool. (Malgré les nuits pourries en fin de semaine à cause de ces putes de dents qui mettent 15 ans à sortir! \o/)

    12 septembre 2016 at 09:38
    • Reply MamaFunky

      courage !!!! Elles vont finir pas sortir les dents ! Et ensuite elles tomberont et tu passeras tes nuits à jouer à la petite souris

      12 septembre 2016 at 11:00

    Leave a Reply