Follow:
Green

Cosmétiques | Comment décrypter
les étiquettes ?

Hello les filles !

Si comme moi vous cherchez à mieux consommer, et à arrêter de consommer des produits plein de pétrole et autres cochonneries, vous devez apprendre à lire les étiquettes.

Certes il existe des appli plutôt bien faites, mais sont-elles fiables à 100% ?

Moi j’aime chercher par moi-même plutôt que de me laisser guider par une appli. Alors j’ai cherché à en savoir un peu plus, et surtout à apprendre à bien lire les étiquettes des différents produits, notamment en cosmétique.

La liste qui va suivre est loin d’être exhaustive, vous l’imaginez.
Il existe des dizaines de produits sensibles dont il faudrait se passer, pour notre santé, mais aussi pour notre planète. Je n’en ai listé que quelques uns, en vous ajoutant des liens à chaque fois pour approfondir la chose. Les principaux à mon sens.
Si vous en voyez d’autres à mettre en lumière, n’hésitez pas à me laisser un commentaire afin que je le rajoute à cette liste. C’est toujours intéressant d’avoir d’autres points de vue sur le sujet.

Après le mieux est encore de changer vos habitudes de consommation en faisant confiance à des marques totalement clean et irréprochables. Il en existe heureusement, et de plus en plus. Pas en GMS, mais en magasin bio et sur internet.

 

1/ Sodium Laureth Sulfate (SLS)


La 1ère fois que j’ai entendu parler de Sulfate c’est quand j’ai fait mon 1er lissage brésilien à la kératine. On m’avait alors conseillé d’arrêter les shampoings contenant des Sulfates qui n’étaient pas compatible avec une bonne tenue de mon lissage. J’ai donc arrêté, bien m’en a pris.

Car le SLS c’est un tensio-actif très puissant. C’est lui qui fait généreusement mousser vos gels douche et shampoing. Il est à la base utilisé dans le milieu industriel pour nettoyer les sols, et les moteurs (oui oui les moteurs) !!!
On peut donc clairement imaginer que, sur soi ce n’est pas l’idéal.

Et en effet il a été démontré qu’il est un irritant cutanée plutôt agressif. En altérant les protéines de la peau, les SLS laisse la voie ouverte pour d’autres molécules toxiques, voire cancérigène.

Plus d’informations sur les SLS par ici.

 

2/ Polyéthylène Glycol (PEG)


Si vous saviez que le PEG est utilisé en médecine pour fabriquer des laxatifs, en mettriez-vous sur votre visage ?
Pourtant vous le faites, et oui le PEG est utilisé pour fabriquer des laxatifs et des lubrifiants intimes.

Pour les reconnaitres c’est simple ; PEG suivi d’un nombre.

En cosmétique, il est utilisé pour ses facultés d’hydratation la peau et de rétention d’eau dans les tissus. On en trouve donc dans les gels douche, crèmes hydratantes et shampoings.

Les PEG sont surtout pointé du doigt quant à leur procédé de fabrication qui est l’un des plus polluants en cosmétique et qu’ils sont également très peu biodégradable et s’accumulent sur notre planète.
Est-il utile de vous rappeler qu’il est un dérivé de la pétrochimie ?
D’autre part, selon leur processus de fabrication, les PEG peuvent contenir des substances cancérigènes. Par exemple le 1,4-dioxane.

Plus d’informations sur les PEG ici.

 

3/ Parabens


Les Parabens sont des conservateurs utilisés dans la compositions de nombreux produits cosmétiques. A la base leur but est louable puisque leur utilisation était vouée à limiter l’apparition de bactéries dans nos produits ouverts.

Normalement depuis le temps on a compris que les Parabens étaient à proscrire. Les marques l’ont normalement compris aussi. Mais autant vérifier quand même.
Sachez cependant que si un produit affiche haut et fort “sans paraben” sur son emballage, il l’a surement été remplacé par d’autres conservateurs toxique.
Pour vérifier si une compo contient des Parabens, c’est facile, il s’agit d’un nom contenant l’extension « –paraben ».

Après il faut relativer, car tous les Parabens ne sont pas à mettre dans le même panier.
Ceux a proscrire absolument sont le butylparaben et l’isobutylparaben.
On peut tolérer par contre le méthylparaben et l’éthylparaben.

Plus d’info sur les Parabens ici.

 

4/ Le Triclosan


Le Triclosan est aussi un conservateur utilisé dans la fabrication des produits cosmétiques.

Pourquoi il est mauvais ? Car c’est un fort perturbateur endocrinien qui va notamment entrainer des dysfonctionnement de la thyroïde.

Utiliser des produits qui en contiennent fait que notre corps va accumuler des particules cancérigènes, particules que notre corps NE SAIT PAS éliminer…. Ensuite c’est ce qu’on appelle “l’effet cocktail”… Notre corps accumule différentes particules qui ne s’élimineront jamais.

 

5/ Le phénoxyéthanol


Le phénoxyéthanol est lui aussi un conservateur, mais de la famille des Ethers de Glycol. On le retrouve beaucoup dans des produits à destination des enfants.

Sa consommation présente des dangers pour le foie et le sang, mais aussi des dysfonctionnement hormonaux chez l’homme. Et bien sûr il est fortement cancérigène.

Mais le pire, c’est qu’il est présent dans de nombreux produits à usage des bébés et des enfants, comme certaines lingettes.
Il est recommandé chez l’enfant, de limiter la consommation de phénoxyéthanol à 0,4% dans les produits à destination des enfants…. La réglementation en vigueur autorise malheureusement une limite de 1%…

Plus d’info sur le phénoxyéthanol ici.

 

6/ EDTA


L’EDTA ou acide ethylenediaminetetraacetic ou éthylène diamine tétraacétique est un stabilisateur et anti-bactérien.

Pour faire simple et concis, l’EDTA masque la toxicité de certains autres produits, et évite la prolifération de bactéries.

Utilisés dans de très nombreux produits dont les savons, sa toxicité a été prouvée, pour l’homme et pour l’environnement.

  • Pour l’homme, sa toxicité a été prouvé à partir d’un certain taux de concentration
  • Pour l’environnement car il n’est pas biodégradable et donc extrêmement polluant.

On en trouve dans presque tous les avons vendus en GMS et parapharmacie. Il faut donc bien lire les compositions des avons avant de les acheter.

 

7/ BHA et BHT


Le BHA (butylated hydroxyanisole) est un antioxydant, souvent utilisé dans les produits pour cheveux et crèmes hydratantes.

Fort perturbateur endocrinien, on ne retrouve dans de nombreux produits, dont certains vendus en pharmacie dont, une célèbre crème pour les fesses de bébé, sous l’appellation Butylhydroxyanisole.

Le BHT (Butyl hydroxytoluène) est également un antioxydant, utilisé pour remplacé le BHA, mais forcément mieux.

On le trouve dans des crèmes pour le visage, sticks à lèvres, gel douche, crèmes solaires,…

Pour en savoir plus sur le BHA et BHT c’est par ici.

 


8/ Silicone, Dimethicone, Phenyl Trimethicone


Pas franchement dangereux pour notre santé, les Silicones sont utilisés en cosmétiques, notamment dans les shampoings et produits coiffants, pour son action lissante.
Le cheveux est recouvert, étouffé. Plus rien de passe dans la fibre capillaire, aucun soin, rien. Finalement ce n’est pas terrible si le but est d’avoir de “beaux cheveux en pleine santé”.

Le truc qui me dérange avec les Silicones, c’est qu’ils sont extrêmement polluant pour l’environnement. Il met des centaines d’années à de dégrader, et finit le plus souvent sa vie dans nos océans….

Etant donné qu’il n’est pas nécessaire à nos vies, et qu’en plus il pollue, autant le laisser au placard !

 

On peut aussi rajouter les Sels d’aluminium dont je reparlerai dans un article dédié aux déodorants.

 


Pour aller plus loin dans votre démarche


⇒ Il y a quand même des appli bien utiles qui vous aident à repéré les perturbateurs endocriniens par exemple. Sur le blog de Oolution il y a la liste de ces perturbateurs et des appli que vous pouvez utiliser pour vous y retrouver. Car avouons-le c’est loin d’être simple.

⇒ Je peux également vous conseiller le compte Instagram Compo.Cosmetics que je trouve top, puisque chaque post détaille la composition d’un produit demandé par un follower. La fille qui tient ce compte analyse le produit demandé et lui donne une note.

⇒ le site penntybio.com et notamment son article sur les substances à risque

⇒ Evidemment le site UFC que choisir et son comparatif d’ingrédients indésirables.

⇒ Et bien sûr je  vous conseille le blog de Marie Youpie et plus particulièrement cet article assez complet.

 

Je conclurai en reprenant une phrase de Marie Youpie que j’adore :

Consommer c’est voter !
Un produit qu’on n’achète plus,
est un produit qui ne se vend plus.

 

 

Share on
Previous Post Next Post

Vous aimerez surement

10 Comments

  • Reply Clémentine Lugué

    Aaaaah super !!! Merci pour ça. J’ai mis ta page en favoris. Je vais pouvoir tout checker en un seul clic maintenant. C’est top! Merci.

    13 novembre 2017 at 09:46
    • Reply MamaFunky

      Comment ça elle n’était encore en favoris ???
      Hi hi hi

      13 novembre 2017 at 10:05
  • Reply Kimbel

    Je ne suis pas trop blog mais merci pour toutes ces infos !!! C est super clair et intéressant bonne continuation bisous

    13 novembre 2017 at 17:10
    • Reply MamaFunky

      Merci Patricia. J’espère que ces infos te seront utiles. N’hésite pas si tu as des questions.

      13 novembre 2017 at 20:13
  • Reply Sophie

    Je vote alors car je veux changer nos habitudes surtout cosmétique car si Pour nous c’est foutu je veux trouver des produits sains plus respectueux pour les filles

    13 novembre 2017 at 20:27
    • Reply MamaFunky

      Je suis exactement dans ce fonctionnement.D’ailleurs nouveauté depuis hier à la maison, on a jeté nos dentifrices de GMS. Les enfants ont l’air de bien aimer leurs nouveaux dentifrices Clean… Par contre le chéri déteste le notre.

      14 novembre 2017 at 10:05
  • Reply Claire

    Merci beaucoup pour ce rappel.
    Je suis en train de changer les produits au fur et à mesure mais pas toujours évident de trouver ceux qui réunissent tous les critères.
    Je suis preneuse de tes articles avec tes références clean.

    14 novembre 2017 at 09:05
    • Reply MamaFunky

      Il faut tester, tatonner et puis on trouve enfin le produit qui nous correspond. C’est peut-être un peu plus long mais qu’est-ce que ça vaut le cout !

      14 novembre 2017 at 10:06
  • Reply Lucette

    Voilà longtemps que je commande tout ce que je ne fabrique pas moi-même chez Penntybio. Super de les voir ainsi mis en valeur! Merci! Puis-je aussi signaler le sigle “nature et progrès” qui est à mes yeux un gage de qualité.

    18 novembre 2017 at 10:54
  • Leave a Reply